Restez connectés

Formulaire de recherche

Le management de transition sur le marché européen

La place octroyée aux managers de transition évolue à un rythme différent au sein des pays d’Europe. Nombre d’acteurs, domaines d’intervention, influence économique sont autant de critères qui influencent le dynamisme du secteur. Où se situe la France par rapport à ses voisins européens en matière de management de transition ? Comment est évaluée la place de ce secteur d’activité dans chaque pays ?

Management de transition : des données pas toujours disponibles

Le niveau d’information concernant l’activité des managers de transition n’est pas le même dans tous les pays de l’Union Européenne. Si la Belgique ou l’Allemagne recueillent régulièrement des données chiffrées précises, les Pays-Bas ou la France par exemple disposent de peu de données à communiquer. Par ailleurs, la situation des Pays-Bas est particulière, dans la mesure où le concept de « transition » est vague et regroupe tous les travailleurs indépendants, quel que soit leur domaine d’intervention.

L’Allemagne, au contraire, publie chaque année des statistiques détaillées par le biais de différents organismes. Le volume annuel que représente le management de transition au sein du pays affiche ainsi une progression très nette, passant de 400 millions d’euros en 2004 à 1400 millions d’euros en 2014, selon le FEACO (Fédération Européenne des Associations de Conseils en Organisation).

La France ne dispose quant à elle d’aucune donnée de marché officielle. Plusieurs facteurs expliquent cette particularité :

  • la jeunesse du secteur d’activité (1 cabinet de management de transition en 1990, 16 en 2000, 55 en 2015) ;
  • la volonté des intervenants de rester discrets sur leur activité et de ne pas publier leurs comptes ;
  • l’absence d’instance représentative officielle et fiable.

Palmarès des bons... Et des mauvais élèves

La FEACO (fédération européenne des associations de conseil en organisation) a évalué l’influence de chaque pays européen dans le conseil en management, qui inclue le management de transition. L’Allemagne et le Royaume-Uni, pays en tête du classement, s’affichent comme les plus gros utilisateurs (33 et 22%). Ils sont suivis de loin par l’Espagne (12%) et la France (10%). L’ensemble des autres pays européens représente une part inférieure à 5%. La FEACO compare également le poids du conseil en management avec le PIB national de chaque pays. Là encore, l’Allemagne et le Royaume-Uni caracolent en tête (1,15 et 1,14%) devant les Pays-Bas (0,55%), la France (0,43%) et la Belgique (0,35%).

La Belgique, seul pays européen à disposer d’une réelle instance représentative réunissant 70 membres, fait figure de modèle à suivre en Europe. Cette fédération de professionnels gère les différentes prestations RH afin d’anticiper et de mieux organiser les interactions entre les multiples branches du secteur. Avec un volume annuel de 76 millions d’euros hors indépendants, chiffres conséquent pour ce pays, le système s’avère être une réussite et témoigne de la reconnaissance du statut de manager de transition dans le pays.

 

Ressources transition, cabinet de recrutement spécialisé dans le management de transition, accompagne les entreprises et les candidats. Toutes les informations sur le management de transition sur notre site. 

Rejoignez nous

Si vous vous retrouvez dans ce descriptif, votre profil nous intéresse, n’hésitez pas à nous contacter.

Devenir manager de transition